Outils pour utilisateurs

Outils du site


automount
,

Automount

  • Lorsqu'on accède à un sous répertoire d'un point de montage, le périphérique correspondant est monté.
  • Il est démonté au bout d'un certain temps d'inactivité.
  • le paquet logiciel à utiliser est autofs
  • le support dans le noyau d'oit être activé
  • le point de montage est décrit dans le fichier /etc/auto.master:
/home     /etc/auto.misc --timeout=60
  • /etc/auto.misc contient un point de montage, et les directives nécessaire pour le monter:
home            -ro,hard,intr           nfs-iep:/todo/

Dans cet exemple, un

ls -l /home/tom

va provoquer le montage par nfs de nfs-iep:/todo/tom sur /home/tom

Au bout d'une minute d'inactivité, il sera démonté.

  *    -ro,hard,intr      nfs-iep:/home/&

va permettre de mapper ne mapper que le home dir de l'utilisateur (ex: un ls de /home/tom va lister le contenu du répertoire de /home/tom, après avoir monté ce sous-répertoire). les autres répertoires de /home ne seront pas visible par l'utilisateur ==== ====

Attention, dans ce cas à bien synchroniser les id utilisateurs,

Et avec systemd

Créer un fichier définissant un montage classique. Ce fichier doit avoir l'extension .mount et être nommé d'après le chemin absolu du point de montage.

Ex pour le montage smb/cifs /mnt/Rotam:

[[:vim|vim]]/etc/systemd/system/mnt-Rotam.mount

[Mount]
What=//rotamfrsvr02/IT
Where=/mnt/Rotam
Type=cifs
Options=credentials=/home/tom/Documents/Opendoor/Clients/Rotam/cred

Créer ensuite un fichier du même nom, cette fois avec l'extension automount:

[Automount]
Where=/mnt/Rotam

la clause where doit correspondre au point de montage défini ci-dessus.

Pour finir, ne pas oublier d'activer et de lancer l'unité automount ainsi créée:

systemctl start mnt-Rotam.automount
systemctl enable mnt-Rotam.automount

# vim: set filetype=dokuwiki:

automount.txt · Dernière modification: 2015/12/14 14:00 (modification externe)