Debian sur un Samsung N150

Obtenir Debian

Sans doute la partie la plus difficile, car il est facile de se perdre sur debian.org…

L’objectif est de récupérer une image iso pour clé usb …

La doc est .

Téléchargement de netboot/gtk/mini.iso – on va voir à quoi ressemble l’installateur graphique.

Copie sur la clé usb

cat mini.iso > /dev/sdc
sync

Démarrer

Démarrer le pc avec la clé branchée. Il peut être nécessaire d’aller faire un tour dans le BIOS pour configurer le périphérique de boot de manière appropriée.

1ères remarques

L’installateur graphique, ça change du bon vieux mode ncurses.

La carte réseau sans-fil est détectée, et sa configuration est proposée. Par contre il n’est apparemment pas possible de se connecter sur un réseau WPA.

Le trackpad est un peu (beaucoup) réactif.
– installer
– Choix de la langue
– Partitionnement assisté en utilisant LVM chiffré – / et /home séparée

J’ai personnellement annulé l’étape d’effacement de la partition (probablement un dd if=/dev/urandom)
– Sélection de logiciels

Je désélectionne Environnement graphique de bureau
Bugs

L’installateur tente de configurer grub sur /dev/sda, qui correspond à la clé usb. D’où échec de l’installation et nécessiter de redémarrer sur le disque en mode rescue pour corriger le problème.

Plus grave, lors du reboot, impossible de rentrer la clé permettant d’accéder au système de fichier, le clavier étant en qwerty…
Peaufinage

Après un passage en sid, le clavier repasse en fr au démarrage du pc.

Ibam ne fonctionne pas car il essaie de lire /sys/class/power_source/BAT0, qui n’existe pas. la commande acpi permet de connaître (approximativement?) l’état de charge de la batterie.

La touche Altgr n’est pas vu comme telle. Un petit xmodmap keycode 108=ISO_Level3_Shift résoud le problème.

Touchpad

Il est vu comme un synaptic. Il convient de le configurer correctement à l’aide du fichier /usr/share/X11/xorg.conf.d/50-synaptics.conf:

Ce fichier est écrasé lors des mises à jour.

Créer le répertoire /etc/X11/xorg.d et le copier dedans.

Section "InputClass"
Identifier "touchpad catchall"
Driver "synaptics"
MatchIsTouchpad "on"
Option "SHMConfig" "true" # modification de la configuration à chaud à l'aide de synclient
Option "VertTwoFingerScroll" "0" # pas de scroll avec 2 doigts
Option "VertEdgeScroll" "1" # scroll avec un doigt sur le bord du touchpad
Option "TapButton1" "1" # tap to click
Option "TapButton2" "2"
Option "TapButton3" "3"
EndSection

Mise en veille en fermant l’écran

Il faut mettre LID_SLEEP à true dans /etc/default/acpi-support

Par défaut, l’ouverture de l’écran ne réveille pas l’ordinateur. Il faut faire jouer le bouton de marche/Arrêt. Il est possible de corriger ça en modifiant un paramètre (de mémoire open lid send s3 wake up event) dans le BIOS de la machine (F2 au démarrage).

La sortie VGA

Elle marche out of the box, activation et configuration à l’aide de xrandr.

Les touches Fn

Certaines marchent, d’autre pas. À ce jour, le plus gênant c’est le réglage de la luminosité, corrigée par l’application brightung, ou par le script suivant:

#! /bin/bash
source /home/tom/Documents/Dev/Samsung/functions.inc.sh #définition de la fonction notif, chargé d'envoyer une notification via awesome / naughty

register="00:02.0 F4.B"
setpci="sudo setpci -s ${register}"

level=$($setpci)
case $0 in
(*more)
let "level=$level+10"
notif "Screen backlight" "brighter"
;;
(*less)
let "level=$level-10"
notif "Screen backlight" "dimmer"

;;
(*)
echo "too bad"
exit 5
;;
esac

$setpci=$level

Il y a 2 liens physiques sur ce script, appelé bmore et bless L’appel de ce script est lié aux touches adéquates via xbindkeys, installé via les samsung-tools:

cat ~/.xbindkeysrc
...
"/home/tom/Documents/Dev/Samsung/bmore"
XF86MonBrightnessUp
"/home/tom/Documents/Dev/Samsung/bless"
XF86MonBrightnessDown
...

killall -SIGHUP xbindkeys

L’application samsung-tools, s’appuie sur xbindkeys pour faire fonctionner la majorité des touches Fn.

Divers

Installation de http://easy-slow-down-manager.googlecode.com/files/easy-slow-down-manager-dkms_0.13.7_all.deb. Ce module propose une interface /proc/easy* permettant d’activer / désactiver le wifi, et d’activer différents niveaux de performances.

Conclusion

Un portable d’un excellent rapport qualité-prix. La possibilité d’installer un système d’exploitation 100% libre (y compris les firmwares).

Une installation avec un goût d’inachevé, demandant de mettre la main à la patte pour finaliser certains aspects. Les bugs rencontrés (impossible de déchiffrer le volume logique luks faut d’avoir un clavier correctement configuré) sont rédhibitoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *